Chronique livresque : Finisterrae de Jeanne Bocquenet-Carle

Titre : Finisterrae

Auteur : Jeanne Bocquenet-Carle

Edition : Rageot éditeur

Pages : 360 pages

Résumé : Katell, 15 ans, et ses frères emménagent brutalement avec leur mère en Bretagne, une région qu’elle a désertée vingt ans auparavant. Ils s’installent au Menez Hom, sur les terres de leur grand-mère Maria, morte dans de mystérieuses conditions. Là Katell est initiée aux croyances druidiques. Elle tombe sous le charme de Tristan, un jeune surfeur, et se lie avec Nolwenn au lycée. Bientôt des hommes armés, à la recherche de « la pierre de la destinée », menacent sa famille. Katell maîtrisera-t-elle les forces de l’esprit pour les repousser ?

Mon avis

J’ai reçu ce livre dans ma kube de février. J’avais demandé un livre de fantasy young adult en rapport avec la mythologie celtique. Du coup quand j’ai reçu la proposition du libraire et que j’ai vu que le livre s’appelait Finisterrae, j’ai bien ri.

J’ai commencé le livre dès sa réception et les chapitres étant plutôt court je l’ai lu rapidement.

Au début du livre, on découvre Katell alors que sa vie est totalement chamboulée puisqu’elle quitte Paris du jour au lendemain pour aller vivre en Bretagne. Elle découvre en même temps l’héritage de sa famille et les croyances druidiques.

La mythologie celtique qui est présentée dans le livre est très intéressante et j’ai beaucoup aimé les retour dans le passé qui m’ont un peu fait penser au premier tome des Outrepasseurs. Les personnages sont assez intéressants et attachant à leur manière. Et certaines révélations sont assez surprenante.

La trame narrative quand à elle n’est pas très originale mais elle est bien menée.

C’est une lecture vraiment agréable mais pas un coup de coeur mais j’ai tout de même encore été ravie du choix du libraire Kube.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *